VOTRE Pub ICI Wilaya de Médéa

Télécharger le Guide

Annuaire des Entreprises

Agenda des Foires &  Salons
EL Mouchir Année 2017

la bourse de partenariat de l'ANDI

Programme

"PUM"


Partenaires


MINISTERE du COMMERCE

 

CACI


Algex

 

 

 

 

 Global gratuit sans inscription
Agrandir le plan

Monsieur Saci Ahmed , Ministre du Commerce a réuni au siège de la Chambre Algérienne de Commerce et d’Industrie Monsieur Mohamed Laïd Benamor Président de la CACI et la Directrice Générale par intérim de la CACI.

Le ministre du Commerce, Ahmed Saci, a indiqué que les efforts déployés en faveur de l'augmentation des exportations et de la réduction de la facture d'importations permettront d'équilibrer et de protéger l'économie nationale, a indiqué le ministère dans un communiqué.

Lors d'une rencontre avec le président de la Chambre algérienne de commerce et d'industrie (CACI), Laid Benamor, le directeur général de l'Agence nationale de la promotion du commerce extérieur (ALGEX) et des représentants des Chambres de commerce et d'industrie de plusieurs wilayas du pays, le ministre a mis en avant le rôle majeur de la CACI dans l'accompagnement des grandes activités des entreprises, a précisé le ministère.

Le ministre a invité les acteurs concernés à appuyer ces efforts par des solutions efficientes et à conjuguer leurs énergies dans le cadre de la CACI au service de l'essor de l'économie nationale.

Après avoir entendu les préoccupations et les propositions des représentants des Chambres de commerce et d'industrie participant à la rencontre, le ministre a assisté à la présentation du projet de feuille de route économique, lancé virtuellement via un site Web pilote de la Chambre de commerce et d'industrie de la wilaya de Médéa.

Le site comporte une base de données officielles actualisées par les différents acteurs du secteur économique.

Cette rencontre entre dans le cadre des réunions élargies organisées par le ministre du Commerce avec les partenaires et les professionnels du secteur.

Les Chambres de commerce et d'industrie des wilayas de Blida, Mostaganem, Médéa, Tlemcen, Bechar, Bejaïa, Biskra, Skikda, Sétif, Laghouat et Relizane y étaient représentées.

La Wilaya de Médéa

APERCU HISTORIQUE

L’histoire de la région du Titteri  se confond  avec celle du Maghreb  central, marquée par les invasions successives des Romains du II ème siècle avant Jésus Christ  au  V ème siècle après Jésus Christ . Les Vandales ont aussi marqué leur présence sans pouvoir  asseoir leur colonisation. Les byzantins ont , à  leur tour, rencontré une résistance des tribus autochtones.

Jusqu’au VII ème siècle , le Maghreb Central , appelé Zénitie par Ibn Khaldoun, restait indépendant . Numides, Maures et gétules devinrent les Zénètes  grâce aux brassages qui  s’effectuèrent entre les différentes tribus à cette époque . C’est entre les VII ème et IX ème siècles que la conquête arabe qui, favorisée par les Kharédjites de Tahert , étendait la souveraineté des Rostémides  sur toutes les hautes plaines .

Au Xème siècle , le berbère  Ziri fonda le Royaume des Zirides dont la capitale était Achir ( Ain Boucif  ). Des liens  d’allégeance unissaient le roi berbère au calife  fatimide de Kairouan.  Bologhine  , fils du Roi berbère, fonda les villes de :Djazair, Miliana et Lamdia

Vers la moitié du XI ème siècle , l’invasion des bédouins Hillaliens chassés d’Egypte par les Fatimides , eut de graves répercussions  sur la stabilité des royaumes berbères , en mettant  fin à la dynastie des Hamadites .

A la faveur de l’invasion des Beni Hilall, les tribus Nomades  Zénètes chassèrent  les Sanhadja sédentaires .

Du XIVème au XIX ème siècle , ce fut la domination turque et la conquête de Médéa  par Arroudj. En 1517 Baba Arroudj occupa Médéa et y installa une garnison  d’infanterie turque et quelques cavaliers andalous émigrés  d’Espagne. Le 1er bey désigné à la tête de ce beylikat fut Redjeb, bey de 1547 à 1633. Le nombre de beys qui ont gouverné le Titteri pendant 227 ans de 1548 à1775  a été de 18. Le bey  Sofra à la tête du beylik depuis 1772 trouva la mort  lors de l’expédition qu’il mena contre les Tribus des Ouleds Nail qui , pendant plusieurs années, ne s’acquittaient pas de leurs  impôts.

Les échecs successifs des troupes turques décidèrent  le gouvernement algérien  à établir  à Médéa le siège permanent  du Beylikat du Titteri pour mieux  affirmer  l’autorité chancelante  des pachas. Le choix  du divan porta sur Mustapha  El Ouaznadji Ben souleimain qui fut nommé bey du Titteri qu’il administra pendant dix neuf (19) ans de 1775 à 1794 .

Mohamed Frira , surnommé l’égorgeur , administra le Titteri de 1794 à 1799 et fut tué lors d’une expédition. Son successeur  Ibrahim Tlemçani conserva le pouvoir jusqu’en 1801. Le bey  Hassan  occupa le gouvernorat du Titteri et fut plusieurs sorties contre les Ouled Nail . Il fut construire à Médéa la mosquée appelée Djamaa El Ahmer près de la porte des jardins . Mohamed bey lui succéda jusqu’en 1809 et fut à son tour étranglé par ordre du nouveau  Pacha Hadj Ali . Boumezrag clôt la  liste des Beys du Titteri qu’il administra de 1819 à 1830 . Il mourut quelques années plus tard à Alexandrie d’Egypte où il vivait son exil.

De 1830 à 1847 , ce fut la conquête française du Titteri dont les colonnes rencontrèrent une vive résistance conduite par l’Emir Abdelkhader . Médéa ne tomba qu‘en 1837 alors que la lutte continuait dans le sud et les ouled Nails .

En 1845 , les tribus du Djebel Dirah se soulevèrent sous la houlette du cheikh Boumaza et ainsi  l’influence de l’Emir Abdelkhader allait s’étendre de Taguine ( ksar El Chellala ) jusqu’à Oued Isser .

MILIEU  PHYSIQUE

 

Situé au cœur de l’Atlas Tellien , la wilaya de Médéa est caractérisée par une altitude élevée et un relief mouvementé enserrant quelques plaines assez fertiles mais de faible extension pour s’estomper ensuite aux confins des hautes plaines steppiques , en une série de collines mollement ondulées .

 

RELIEFS  NATURELS :

La Wilaya de Médéa peut être découpée en quatre (04)  zones naturelles :

 

1/ - Le tell montagneux :

Il forme une bande  quasi –continue ceinturant la wilaya à l’Ouest et au Nord , depuis l’Ouarsenis jusqu’au massif de Tablat .C’est une région au relief marqué, au climat  rude, peu peuplée . Région forestière, l’arboriculture , la céréaliculture  et l’élevage ne sont pratiqués qu'à la faveur de dépressions alluviales ou de replats colluviaux .

2/ - Le tell  collinien :

Située au cœur de la wilaya , c’est une région de peuplement qui de tout temps a eu une vocation  agricole . la polyculture y est de mise ; vigne et arboriculture sur les terres légères , céréales et fourrages sur les terrasses alluviales des principaux oueds .

3/ - Les plaines du tell :

Traditionnellement vouées à la céréaliculture , les plaines de Beni Slimane et Merachda sont enchâssées à l’intérieur du tell collinien . la mise en valeur de ces plaines a permis d’implanter la  polyculture associant cultures à sec et en irrigué ainsi que le développement et  l’élevage .

4/ - Le piémont méridional du tell :

Caractérisé par une pluviométrie irrégulière située entre 300 et 400 mm , le piémont s’affirme comme une zone de transition  vers les hautes plaines steppiques où la céréaliculture est la plus répandue .

 

PRESENTATION:

 

La Wilaya de Médéa s’étend sur  superficie cadastrale de 8.775,65 Km2 regroupant 64 communes et 19 Dairates .

 

 

Elle est limitée par :

Au Nord : La  wilaya de Blida

A  l’Ouest : Les wilaya de Ain Defla et Tissemsilt

Au Sud : la  wilaya de Djelfa ,

A l’Est : les  wilayas de M’sila et Bouira .